Jean-Marie Kalonji explique la Quatrième Voie

DESCRIPTION DE LA QUATRIÈME VOIE

Plusieurs personnes assimilent la Quatrième Voie aux mouvements citoyens et associations de jeunes (ONG) alors que sa nature est beaucoup plus complexe.

Voici une petite histoire pour mieux comprendre ce qu’est la Quatrième Voie ;

Tout a commencé, en réalité, avec l’idée de mettre en place un mécanisme qui devait faire de la jeunesse congolaise une branche particulière, à part de ce que l’on connaissait déjà, une entité à part entière. Ce que nous voulions c’est constituer une autre voie. Cependant, l’application de cette idée ne devait pas seulement se limiter à la République Démocratique du Congo mais elle devait irriguer et être installée sur l’ensemble du continent africain voire même au-delà.

Chaque soir nous installions des bancs et des chaises dans la rue pour parler du pays entre jeunes. Très souvent les débats se déroulaient dans un coin d’un nouveau quartier de riches, situé dans la commune de Ngaliema, dans la ville de Kinshasa, aussi appelé « quartier GB » ;

Faire entendre la voix de la jeunesse était important pour nous mais nous avions aussi le sentiment que nous ne devions pas nous limiter au stade de la parole et dans la rue. Notre démarche devait être plus concrète, plus effective. Nous avons alors décidé de créer une association de jeunes qui voulaient vraiment un vrai changement. Et l’un des principes phare qui soutenait notre démarche était de combattre la corruption non seulement matérielle mais celle de l’esprit également.

Malgré le fait que nous avions par la suite élaboré des statuts et un règlement d’ordre intérieur pour pouvoir créer l’association des jeunes dénommée Union des Jeunes pour l’Avenir du Congo, U.J.A.C en sigle; nos esprits n’étaient cependant pas apaisés car c’était une énième association des jeunes ne se démarquant pas foncièrement des autres. Nous ne pouvions pas prétendre combattre un système en nous enfermant dans des règles et principes prescrits par ce dernier. Tout ce cheminement a eu lieu en 2011 soit 2 ans après la création de cet espace de débats dans la rue.

C’est en cette même année, alors, que l’un des jeunes, Jean-Marie KALONJI, revint sur l’idée de créer un cadre, pour les jeunes, capable de nourrir le changement au sein de la société congolaise. Il ne s’agissait plus d’une simple réflexion mais plutôt d’une vision qui devait en conséquences porter le nom de Quatrième Voie. La forme qu’a pris le courant aujourd’hui est la matérialisation de réflexion. La Quatrième Voie, c’est la jeunesse congolaise, comprise hier comme une branche de la société civile congolaise et qui a décidé de se détacher de cette voie pour créer la sienne propre, la « Quatrième Voie ».

Quelle place pour la Quatrième Voie?

La société congolaise reconnaît, selon nous, trois voies. Pour cette société la première voie est celle du régime en place. La deuxième est constituée de l’opposition alors que la société civile peut être désignée par la troisième voie.

Cette nomenclature se retrouve dans tous les pays du monde et la société civile est souvent le lieu d’expression de la jeunesse. Ayant constaté l’échec de ces trois voies en République Démocratique du Congo, il importait de reprendre en charge la branche la plus importante de la société civile en terme de masse, donc la jeunesse, et la détacher de la troisième voie pour en créer une nouvelle, la Quatrième Voie.

Construire une nouvelle voie supposait aussi qu’il fallait mettre en place des idées capables d’amener les gens à comprendre notre démarche, à comprendre pourquoi la Quatrième Voie se définit comme un courant d’idées. Portant en elle une dynamique, la Quatrième Voie, déjà assise en République Démocratique du Congo, ne peut rester statique et raison pour laquelle elle mène aussi une lutte de terrain. C’est de là , d’ailleurs, que nait la confusion entre cette dernière et les mouvement dits citoyens.

La Quatrième Voie en tant que courant d’idées crée à travers ses actions dans la société le mouvement qui porte le même nom que lui, c’est-à-dire Quatrième Voie.

La Quatrième voie est une idéologie incarnée qui donne naissance aux mouvements appelés communément mouvements citoyens, c’est-à-dire qu’elle en constitue la fondation.

L’impact de la Quatrième voie en République Démocratique du Congo

L’impact de la Quatrième voie est positif dans notre pays dans le sens où une grande partie de la jeunesse ne dépend plus de la société civile congolaise. Les jeunes prennent eux-mêmes les choses en mains et la société civile congolaise perd de son influence sur la jeunesse. La jeunesse congolaise affirme par là son indépendance face à la société civile et consacre la raison d’être de la Quatrième voie en tant qu’un nouveau courant d’idées, une nouvelle force qui se démarque des trois autres voies que sont le régime en place, l’opposition et la société civile.

Aujourd’hui personne ne peut nier l’existence réelle d’une Quatrième Voie en tant que nouvelle voie de la jeunesse congolaise.

Ceci est le résultat d’un travail ardent des jeunes qui débattaient hier les problèmes de la République Démocratique du Congo dans la rue.

Que doit-on comprendre par ‘’Il est temps RDC !’’ ou ‘’Il est temps !’’?

Il est temps RDC est un concept lancé en 2015 par la Quatrième Voie pour susciter l’éveil des consciences au sein du peuple congolais au sujet de la situation politique catastrophique du pays.

Il est temps RDC a réveillé l’opposition politique et c’est suite à ses actions et ses prises de parole que lorsque ‘’la dynamique de l’opposition’’ a vu le jour, celle-ci s’est automatiquement référée à la position de ce dernier qui était contre le dialogue.

Ce qui a rendu le concept ‘’Il est temps RDC !’’ plus visible est la ‘’Tournée des Jeunes Contre le Dialogue’’ déclenchée une fois le concept lancé. Cette initiative a été l’une des causes de l’enlèvement du coordonnateur de la Quatrième Voie, Jean-Marie KALONJI, le 15 décembre 2015 par la garde républicaine.

Il est temps RDC est un concept que quiconque peut utiliser pour exprimer l’éveil de conscience, mais cela doit se faire en respectant les valeurs de la Quatrième Voie.

Le succès rencontré par le concept ‘’Il est temps RDC !’’ a fait croire à certains qu’’’Il est temps RDC’’ ou ‘’Il est temps’’ tout court était un mouvement à part.

Il n’en est cependant rien. Les deux sont les deux faces d’une même médaille. Raison pour laquelle nous disons ‘’Quatrième Voie/Il est temps RDC’’.

NB : La Quatrième voie est un courant d’idées qui a créé un espace propre à la jeunesse dans la société et cet espace a donné naissance à la multitude de mouvements de jeunes appelés communément mouvements citoyens.

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Nous contacter

Merci d'utiliser ce formulaire pour toute demande, suggestion ou information.

Sending

©2018 La Quatrième Voie/Il est temps RDC | La Voie de la Jeunesse.

Log in with your credentials

Forgot your details?